Association Sportive Gazelec Gardois Cyclo Aramon F.F.C.T.

Association  Sportive  Gazelec  Gardois  Cyclo  Aramon  F.F.C.T.

Randonnée permanente dans les Alpes Maritimes

https://goo.gl/photos/DVDfWebLW6a2AUke6 (Robert et Jean-Claude) 

 

Du lundi 29 Mai au samedi 3 Juin  s’est déroulée la randonnée du club cyclotouriste d’Aramon. Cette année, notre objectif était de réaliser en autonomie, c’est à dire avec nos effets personnels dans les sacoches, le tour des Préalpes, entre Nice  et le  Mercantour. Notre équipe était composée de quatre Aramonais : Marc, Jean, Jean-Claude et Robert.

            Le parcours était plutôt montagneux puisqu’il ne comprenait pas moins d’une quinzaine de cols variant entre 169 m et 1672 m.  Bilan final quantifié: 350 Kms sur 6 jours avec un dénivelé positif total de 8083 m. Pas mal pour des sexagénaires avancés! Le plaisir de pédaler était notre objectif puisque nous avons roulé à une moyenne horaire de 13km/h  sachant que les côtes étaient gravies à 6km/h en moyenne, nous avions le temps d’apprécier !!! et certaines descentes étaient par contre dévalées à plus de 60 km/h, cela permettait de se défouler.

            Les étapes principales de notre trajet complet en partant des Tourettes, petit village situé à coté de St Paul de Vence, ont été :  Gréolières, St Auban le 1er jour ; Entrevaux, Guillaumes, Valberg le 2ème jour (le plus dur); Roubion, St Sauveur sur Tinée, St Martin de Vésubie le 3ème jour ; Lantosque, Peira Cava, Sospel le 4ème jour ; Menton, la Turbie, Nice le 5ème jour et Cagnes sur Mer, Vence et retour aux Tourettes le 6ème jour.

Cette randonnée nous a permis de découvrir  des panoramas aussi variés que les sommets enneigés des Alpes, des gorges splendides comme les clues de Gréolières blanchâtres dans un milieu verdoyant d’alpages ou les gorges de Daluis taillées dans une roche rougeâtre dominante exploitée auparavant pour sa contenance en cuivre. Des rochers naturels formant des objets ou des personnages au détour d’un virage qui vous transportent  tout le long du parcours comme ce visage de femme coiffée regardant le ciel ou cette forme de chien St Bernard qui vous attend pour vous porter secours. En fait, une dizaine de kilomètres derrière le littoral, passés le col de Vence à 970m, nous nous trouvions au milieu d’une nature sauvage et reposante : le premier jour, nous avons longé une réserve naturelle où s’ébattaient en toute liberté des bisons, des chevaux ancestraux de Prévalski,  des sangliers sous nos yeux surpris.  Et ensuite tout le long du parcours, nous découvrions après chaque passage de col des aspects toujours nouveaux de cet environnement de montagnes si proche de la mer.

Un autre chapitre de notre séjour qu’il nous faut vous dévoiler est la partie après vélo c’est à dire détente du soir : elle est le complément indispensable du séjour : la découverte du village ou de la ville ou vous arrivez, une balade autour de petits lacs superbement aménagés  à St Auban ou la découverte du vieux Nice après une journée d’efforts, dans de petites ruelles fraiches et colorées et bien évidement le tout couronné par un repas de récupération ou personne ne donnerait sa place pour la dégustation d’une salade tomate mozzarella ou un bon plat de pattes à l’italienne ; il ne faut pas que j’oublie dans cette description notre étonnement bon enfant devant l’avenue Jean Médecin à St Martin de Vésubie qui n’est en fait qu’un modeste sentier pédestre entourant une partie du village.

            Le résumé de cette  semaine dense en efforts mais riche en découvertes est que cette aventure nous a permis de faire la connaissance  d’une région magnifique très contrastée avec un littoral supra-urbanisée et un arrière pays sauvage et grandiose de par ses découpes abruptes de vallées et de montagnes . Il recèle des richesses patrimoniales importantes : des châteaux magnifiques tel que celui d’Entrevaux, haut perché,  des monuments religieux imposants tel que la cathédrale St Michel à Sospel ou cette superbe colline réaménagée en parc dominant la ville de Nice.   

Faits notoires: le groupe des cyclos est revenue samedi soir à Aramon sans avoir subi la moindre avarie ni même aucune crevaison; aucune pluie durant la semaine malgré des annonces d’alertes de grêle inquiétantes. Certains d’entre nous se posaient déjà la question de la destination de  l’année prochaine dans la perspective de trouver d’autres circuits aussi enchanteurs.   

Si vous souhaitez avoir plus de précisions sur cette randonnée, vous pouvez consulter quelques  photos sur le blog du club « cycloaramon » ou vous renseigner sur notre club pour partager ces moments de plaisirs. (J.C. Hesse au 04 66 57 06 38.)

Le site de Jeannot décrivant notre randonnée

 



12/06/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres